F​aut-il faire un test de QI ? Comment ça marche, quelles formes d’intelligences mesurent-ils et à quoi servent-ils ? Quels sont les autres évaluations possibles ?


Seul un psychologue peut proposer et interpréter un test de Quotient Intellectuel. Le chiffre total peut rassurer, s’il est élevé, lorsqu’un enfant est en difficulté scolaire ou un adulte en difficulté sociale ou professionnelle : cette difficulté n’est pas un signe de déficience mentale.

Pour certains, un QI élevé peut cependant être source d’angoisse. Les spécialistes de la précocité ont tellement insisté, ces dernières années, sur les difficultés des enfants précoces qu’on finit par croire que la douance serait une malédiction. Heureusement les choses sont plus nuancées. La douance donne des atouts et parfois des handicaps. Les connaître, cela va permettre à la personne de savoir quelles cartes elle a en main face au jeu de la vie.

Les résultats aux différents subtests de QI vont permettre de mieux identifier les points forts et faibles de l’enfant ou de l’adulte. Il est indispensable de demander au psychologue d’en donner une interprétation la plus précise possible. 


En complément, d'autres bilans peuvent être réalisés par les psychologues en fonction de leur spécialité: psycho-affectif, personnalité, neuropsychologique (attention et mémoire),potentiel créatif, estime de soi, orientation scolaire et professionnelle etc.


Ces tests peuvent ensuite conduire à des évaluations plus poussées dans un domaine particulier:

- Orthophonie: lecture, orthographe, logique mathématique. 

- Psychomotricité :difficultés de coordination, d'équilibre, d'écriture...

- Graphothérapie: difficultés d'écriture.

- Orthoptie: mouvements des yeux. 



Vous trouverez les coordonnées de différents professionnels de la région dans la rubrique Professionnels 

"50% du développement cognitif seraient  dus aux gènes, 40% aux hasards de l'organisation cérébrale et des relations sociales, et 10% à l'éducation "

article : QI = Intelligence ?

Les analyses de la FAPEO 2012

Rédaction Véronique de Thier / Fédération des Associations de Parents de l’Enseignement Officiel / 1040 Bruxelles

Les caractEristiques frequentes de la douance

Portail  des régions, pour les Hauts Potentiels, atypiques et surdoués.

Article Mediat coaching: Les intelligences multiples d'Howard Gardner /  F MICHEAU

http://www.mediat-coaching.com/blog-2014-09-27-les-intelligences-multiples-d-howard-gardner-%281%29.html

Pour définir ce qui rend un enfant doué, l’auteur Sternberg a décrit un modèle en cinq critères :
1/ L’excellence dans un domaine par rapport aux autres personnes qui forment un groupe de référence.
2/ La rareté du niveau atteint par rapport aux pairs.
3/ Le potentiel pour produire quelque chose à l’aide de cette habileté ou du regroupement d’habiletés qui soit utile.
4/ La possibilité de démontrer son-ses habileté (s) avec une évaluation valide et standardisée.
5/ La valeur relative de (s) l’habileté (s) pour la société dans laquelle la personne douée évolue.

 

les evaluations


Modèle de l’intelligence selon Gardner :

8 formes ou aptitudes


http://www.fapeo.be/wp-content/analyses/analyses2012/QI.pdf


Résumé
Le  concept  d’intelligence, dans  ses  diverses  acceptations,  suscite  la  polémique, d’autant plus qu’il est difficile de mesurer objectivement la réelle intelligence de chaque  individu.  Pourtant,  la  problématique  de  la  mesure  et des tests  de  QI,  sur lesquels  nous  tenterons  de  donner  un  éclairage  précis,  a  un  impact  direct  sur  notre enseignement, notamment en termes d’orientation scolaire.
Nous  verrons  que  ce chiffre  est  influencé  de  diverses manières et  que  la  tendance  à  le  considérer  comme une  mesure  exacte  peut  avoir  des  répercussions  considérables  sur  la  scolarité  des enfants.

Mots clés
Intelligence – Quotient intellectuel– Mesure – Capacité – Facteur  G – Test de Weschler – Courbe de Gauss – Mémoire – Evaluation – Haut  potentiel – Retard mental – Aptitudes

Modèle de l’intelligence selon Sternberg : 3 principales formes d’intelligence

Douance  Aquitaine - Surdoué

  • Curiosité et soif d'apprendre
  • posent beaucoup de questions
  • sont capables d'acquérir des connaissances par leurs propres moyens
  • Perfectionnisme, besoin profond de bien faire avec exactitude
  • Peu d'estime en lui à cause des difficultés rencontrées
  • Peur de lui-même, de ce qu'il est, des conséquences de ses pensées et émotions débordantes
  • Conscience méta-cognitive (savent identifier et réutiliser des concepts et des stratégies qu'ils emploient pour résoudre des problèmes)
  • Intérêt atteignant parfois momentanément un niveau obsessionnel pour certains sujets
  • Apprentissage précoce de la lecture, parfois sans aide extérieure
    Hypersensibilité (souvent invisible de l'extérieur (cf dyssynchronie interne)
  • Altruisme, besoin intime d'aider les autres (qui les pousse parfois vers les professions du domaine de la santé ou de la justice)
  • Tempérament solitaire, tendance à somatiser face aux incompréhensions et aux difficultés
  • Langage soutenu qu'il adoptera au cours de sa propre éducation
  • Sens de la justice
  • Supporte difficilement l'échec
  • Grande capacité d'attention
  • Maturité intellectuelle supérieure à celle des enfants de leur âge (dyssynchronie externe)
  • Affectivité et/ou développement psychomoteur parfois en décalage avec la maturité intellectuelle (difficultés en écriture, difficulté de diction) : dyssynchronie interne
  • Sens de l'humour (notamment l'ironie)
  • Sensibilité à l'harmonie (musique, esthétique)
  • Capacité de mémorisation importante
  • Capacité à suivre une conversation ou un exposé en faisant autre chose
  • Très grande facilité à justifier ses comportements a posteriori
    Difficulté à prendre des décisions si confronté à un problème ne pouvant être résolu uniquement par la logique (ex: problème sentimental, émotionnel)
  • Pensée en "arborescence", ses idées déclinent en une multitude d'autres idées en provenance d'un point commun entre elles, créant une pensée riche mais au-delà de la concentration.
  • lisent beaucoup et vite, y compris des livres complexes
  • intérêt pour les origines de l'homme, de l'Univers, pour la Préhistoire, l'histoire (surtout l'antiquité) et la société, les sciences, les jeux « compliqués »
  • préoccupés très tôt par la mort
  • se passionnent pour beaucoup de sujets en changeant souvent
    intérêt pour les problèmes moraux, philosophiques, métaphysiques, politiques
  • peuvent ressentir un intérêt allant jusqu'à l'obsession pour un sujet particulier, puis en changer subitement
  • peuvent avoir un intérêt particulier pour un ou plusieurs domaines artistiques, comme le dessin ou la musique
  • peuvent facilement sombrer dans l'ennui quand l’intérêt n'y est pas
  • difficultés d'intégration dans les groupes
  • suscitent plus que d'autres l'intérêt et/ou le rejet
  • recherchent la compagnie d'enfants plus âgés
  • aiment dialoguer avec les adultes.